Investir en Assurance Vie

Assurance vieChoisir les bons placements financiers en temps de crise est une chose délicate. Traditionnellement, les particuliers sont orientés vers les OPCVM, les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Immobilières. Cependant, beaucoup ignorent la possibilité offerte par les contrats d'assurance-vie, qui proposent les mêmes placements, pour des résultats encore plus avantageux.

Les différents types d'OPCVM

Les investisseurs n'ont pas besoin de gérer leurs placements, puisque les organismes le font pour eux. On distingue ces organismes en fonction du type d'investissement proposé et du domaine d'investissement. Sociétés d'Investissement à Capital Variable (SICAV) et Fonds Communs de Placement (FCP) forment les OPCVM. Les SICAV proposent des placements sur des produits financiers de type action, principalement. En effet, ces organismes sont constitués en Sociétés Anonymes, ce qui permet aux investisseurs d'être actionnaires et donc, de toucher les dividendes issus du bénéfice. Les FCP sont différents. Il ne s'agit pas de sociétés, mais de copropriétés de valeurs immobilières gérées en externe par des sociétés agréées. On investit donc sur des obligations et des actions, mais en étant simplement titulaire de parts en copropriété.

Les avantages des OPCVM

Les investissements en SICAV et FCP procurent des avantages relativement identiques. Ces types de placements sont assez peu risqués, puisqu'ils sont répartis sur plusieurs valeurs. Les fluctuations et les risques qui en découlent sont compensées les unes  aux autres. De plus, la gestion déléguée offre deux avantages notables. On laisse ainsi le soin à un spécialiste de faire fructifier son investissement, tout en bénéficiant de frais de gestion réduits. Lorsque l'on gère soi-même son placement, les risques mais aussi les coûts sont décuplés. La différence entre SICAV et FCP se distingue au niveau du cadre général. Les FCP sont gérés différemment et de ce fait, sont moins contraignants. Ces OPCVM particuliers se sont donc beaucoup diversifiés, sur les marchés internationaux et dans divers domaines d'investissement.

Des possibilités décuplées en passant par l'assurance-vie

Le contrat d'assurance-vie, que ce soit en unités de compte ou en multi-supports propose des investissements très diversifiés. A tel point que certains contrats proposent le placement en SICAV ou en FCP. Passer par le contrat assurance vie pour investir dans les OPCVM donne droit aux bénéfices évoqués, mais aussi à une faible fiscalité. On distingue deux cas de figure, en fonction de l'âge auquel la personne décide d'investir. Pour les placements réalisés en OPCVM avant 70 ans, l'assurance vie permet de dégager un capital net d'impôt de 152 250 euros maximum. Après 70 ans, l'avantage du placement est nettement réduit, mais il est tout de même possible de transmettre jusqu’à 30 500 euros non imposables à ses proches.

La faible fiscalité permise par l'assurance vie optimise d'autant plus la rentabilité fonds d'investissement.

Assurance vie, la meilleure solution pour réaliser des placements et optimiser les bénéfices

La rentabilité des fonds n'est pas uniquement assurée par les avantages fiscaux . L'assurance-vie permet aussi de choisir les placements les plus adaptés à sa situation. Le courtier en assurance-vie vient en effet en soutien de l'investisseur. Il présente une liste des meilleurs produits du marché pour aiguiller au mieux les individus dans leurs placements. Les contrats offrant la possibilité d'investir dans les OPCVM améliorent donc l'aide à la gestion. Les SICAV et les FCP délestent déjà les investisseurs novices de ce souci; les courtiers en assurance-vie pérennisent et garantissent d'autant mieux leur démarche.

En résumé, le contrat d'assurance-vie simplifie, optimise et garantit le placement financier. Non seulement les avantages fiscaux permettent de dégager des bénéfices supplémentaires, mais cette solution diminue aussi tous les risques liés aux marchés, que ce soit de par l'expertise fournie ou le mode de gestion proposé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Gestionnaire de fortune

Je m’appelle Nicolas Le Febvre, et j’ai épousé le métier de gestionnaire de Fortune. J’ai connu de nombreux métiers autour de la finance, notamment en finance de marché, mais j’ai décidé d'ouvrir ma réflexion sur une finance globale et personnalisée.

Suivi par des grands comptes, j’ai décidé de proposer mon expertise à un plus grand nombre. Associé de mon propre cabinet de gestion de patrimoine, avec 3 associés, mon quotidien est de trouver et optimiser des solutions patrimoniales, adaptées à mes clients.

A travers ce blog, je vous confirme que la gestion de patrimoine n’est pas uniquement liée aux très grandes fortunes, et vous propose un audit patrimonial gratuit , dans le but de démocratiser cette activité.
Facebook Twitter Google Plus