Stock Options et Actions gratuites

Les stock-options et les actions gratuites sont des moyens de rémunération relativement différents qui reviennent aux collaborateurs d'une entreprise (salariés comme dirigeants). Les unes et les autres peuvent donc être attribuées traditionnellement aux mêmes personnes d'une entreprise, bien qu'il faille tout de même acquérir un capital social conséquent dans la société. Voyons ce qui définit les stock-options et les actions gratuites.

Stock options, Actions gratuites

Stock options et actions gratuites : les caractéristiques communes

Tout d'abord, il faut savoir que les les deux types de rémunération sont des possibilités offertes dans les sociétés par action uniquement, cotées ou non. Sociétés anonymes (SA), Sociétés par Action Simplifiée (SAS) et sociétés en commandite par actions sont concernées.
La définition juridique des deux possibilités de rémunération est également similaire. Pour les sociétés non cotées en bourse, les deux types d'actions sont consenties aux salariés qui détiennent au moins 14% du capital ou des droits de vote. Pour les sociétés cotées, les deux types d'actions peuvent revenir aux salariés comme aux dirigeants. Le taux de 10% initial reste néanmoins applicable pour les actions dites gratuites si celles-ci ne dépassent pas le plafond annuel de la sécurité sociale (18 186 euros). Au-delà des deux premières années de création ou de rachat de l'entreprise, le capital social détenu ne peut excéder les 14%.
Quoi qu'il en soit, les taux appliqués sont des taux extrêmement conséquent; une personne ne peut d'ailleurs rarement détenir autant de capital social dans une société. Seuls les employés forts peuvent donc accéder aux stock options et aux actions dites gratuites.

Des régimes fiscaux différents pour les stock options et l'attribution gratuite d'options

Si la plus-value de cession des actions est soumise au droit commun pour les deux types d'actions (taux d'imposition de 27%), la plus-value d'acquisition n'est pas tout à fait la même.
Pour l'attribution gratuite d'options, celle-ci est imposée au taux de 41%. Une alternative existe cependant. Le bénéficiaire peut être imposée dans la catégorie des traitements et salaires, ce qui veut dire que le revenu des options est ajouté au salaire et soumis à l'imposition sur le revenu. Le taux peut être avantageux par rapport aux 41%.
Pour les stock-options, la catégorie des traitements et salaires est possible dans une certaine mesure. En effet, si les actions sont nominatives et revendues 4 ans après leur attribution, le taux d'imposition passe obligatoirement à 41% pour les actions ayant dégagé un revenu inférieur à 152 500 euros, et à 51% pour un revenu supérieur à cette somme. Les taux sont respectivement réduits à 27% et 41% si les actions sont revendues 6 ans après l'attribution de celles-ci.

L'avantage des actions dites gratuites sur les stock-options

Comme leur nom l'indique, les premières sont attribuées gratuitement. Il n'en coûte donc rien au salarié, qui réalise un profit quoi qu'il arrive. Le principe du stock-option est de pouvoir acheter des actions de sa société pour réaliser une plus-value. Le risque financier demeure, c'est pourquoi l'action gratuite est une forme privilégiée aujourd'hui. Cependant, il faut tout de même savoir qu'une contribution salariale est retenue sur les gains réalisés par le biais d'une action gratuite. La société perçoit donc 2,5% des gains si ceux-ci sont inférieurs à la moitié du plafond de la sécurité sociale. Si les gains dépassent ce seuil, la société prend 8% sur le bénéfice réalisé par le bénéficiaire.

Vous souhaitez vendre vos stok options ou actions gratuites, les allouer sur de nouveaux projets d'investissement, ou comprendre cette rémunération, contactez un de nos spécialistes du conseil en entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Gestionnaire de fortune

Je m’appelle Nicolas Le Febvre, et j’ai épousé le métier de gestionnaire de Fortune. J’ai connu de nombreux métiers autour de la finance, notamment en finance de marché, mais j’ai décidé d'ouvrir ma réflexion sur une finance globale et personnalisée.

Suivi par des grands comptes, j’ai décidé de proposer mon expertise à un plus grand nombre. Associé de mon propre cabinet de gestion de patrimoine, avec 3 associés, mon quotidien est de trouver et optimiser des solutions patrimoniales, adaptées à mes clients.

A travers ce blog, je vous confirme que la gestion de patrimoine n’est pas uniquement liée aux très grandes fortunes, et vous propose un audit patrimonial gratuit , dans le but de démocratiser cette activité.
Facebook Twitter Google Plus