Par Nicolas Le Febvre // Conseil Financier, Conseil Immobilier

CGPI : les nouveaux enjeux d'une profession en quête de maturité

La France comptait 4000 conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants (CGPI) en 2010. Ces derniers sont progressivement devenus des acteurs incontournables du secteur économique. Mais la profession fait face à de nouveaux enjeux et à des défis plus importants, du fait de la crise économique en cours.

A quoi sert un CGPI?

Le CGPI est un conseiller financier. Il est censé vous guider et vous aider à gérer vos revenus de façon plus responsable. On recommande généralement de se tourner vers un CGPI dès qu’on touche son premier salaire. Mais dans les faits, la plupart des usagers se tournent vers ces professionnels parce qu’ils sont déçus par les banques. Les conseillers financiers doivent donc répondre aux besoins de ces nombreux clients, en proposant une expertise précise, et des résultats chiffrables à court et à moyen terme. Le site Gestionnaire de Fortune répond à ces besoins, et à divers autres enjeux de la profession.

Un besoin en conseil-suivi et en réactivité avec les CGPI

Les CGPI doivent travailler plus qu’avant, car les attentes des clients changent considérablement. Selon Roger Mainguy, directeur des réseaux de Cardiff France, les usagers actuels sont surtout à la recherche de « plus de conseils et de pro-activité ». En conséquence, le CGPI ne compte pas ses heures, et reste à disposition de ses clients. Il doit aussi suggérer des conseils pertinents, et des investissements intelligents.

Une approche globale de la finance

Pour conseiller efficacement ses clients, le CGPI doit cumuler un grand nombre de compétences, et justifier d’une approche globale de la finance. Le site Gestionnaire de Fortune regroupe des spécialistes de haute facture qui ont des compétences précises dans les domaines de la fiscalité, du droit, de l’assurance, de la finance internationale, et même de l’immobilier. Sans une connaissance pointue de ces différents segments, un conseiller indépendant aura du mal à proposer des investissements vraiment rentables.

Un besoin croissant de spécialisation

Cette approche globale de la finance n’exclut pas un besoin de spécialisation de plus en plus croissant. Par exemple, un conseiller indépendant orienté sur les marchés financiers saura mieux conseiller un client qui investit en Bourse. Ce ne sera peut-être pas le cas si ce dernier est guidé par un CGPI plus compétent sur le marché immobilier. Vous trouverez des CGPI spécialisés dans des domaines précis de la finance auprès du site Gestionnaire de la Fortune. Ces derniers cumulent des années d’expérience, et ont parfois travaillé au sein de grandes entreprises de la finance internationale.

L’enjeu du statut et du code de déontologie

Le problème le plus crucial à l’heure actuelle est celui de la réorganisation de ce corps de métier. Malheureusement, tous les CGPI ne sont pas encore soumis à un code de déontologie et à un statut reconnu. En conséquence, bon nombre d’entre eux ont du mal à se faire payer, et certains peuvent abuser de leur position, et proposer des investissements trop risqués. Il est donc crucial de choisir un CGPI sérieux, en passant notamment par le site Gestionnaire de la Fortune.

Gestionnaire de fortune

Je m’appelle Nicolas Le Febvre, et j’ai épousé le métier de gestionnaire de Fortune. J’ai connu de nombreux métiers autour de la finance, notamment en finance de marché, mais j’ai décidé d'ouvrir ma réflexion sur une finance globale et personnalisée.

Suivi par des grands comptes, j’ai décidé de proposer mon expertise à un plus grand nombre. Associé de mon propre cabinet de gestion de patrimoine, avec 3 associés, mon quotidien est de trouver et optimiser des solutions patrimoniales, adaptées à mes clients.

A travers ce blog, je vous confirme que la gestion de patrimoine n’est pas uniquement liée aux très grandes fortunes, et vous propose un audit patrimonial gratuit , dans le but de démocratiser cette activité.
Facebook Twitter Google Plus